Directeurs de GUSP

Directeurs internationaux

Dr. John Hagelin, président international

John Hagelin, Ph.D., physicien quantique de renommée mondiale, éducateur, spécialiste en politiques publiques, est un ardent défenseur de la paix.

Le Dr. Hagelin a obtenu sa licence avec mention excellent du Dartmouth College, sa maîtrise et son doctorat à Harvard. Il a ensuite dirigé des recherches de pointe au CERN (Centre européen de recherche nucléaire) et au SLAC (Centre de l’accélérateur linéaire de Standford). Ses contributions dans les domaines de l’unification électrofaible, de la grande unification, de la supersymétrie et de la cosmologie font partie des références les plus citées en physique. Il a également élaboré une théorie du champ unifié fondée sur les supercordes. Le Dr. Hagelin fait partie de cette élite de physiciens qui ont concrétisé le rêve d’Einstein d’une « théorie du tout » grâce à leur formulation mathématique du champ unifié, la connaissance scientifique la plus avancée de notre époque.

Le Dr. Hagelin a également mis cette connaissance en application pour le bien de l’humanité. Il est l’un des pionniers des technologies fondées sur le champ unifié qui ont démontré leur efficacité dans la réduction de la criminalité, de la violence, du terrorisme, des guerres et dans la promotion de la paix sociale. Ses publications ont souligné l’existence « d’effets de champ » de la conscience à longue portée, générés par la méditation collective. Il a également démontré que des grands groupes de méditants désamorcent avec efficacité des niveaux aigus de stress sociétal, préviennent la violence et les conflits sociaux, et offrent une base solide à la création d’une paix mondiale permanente.

Le Dr. Hagelin mène depuis 25 ans des recherches sur la nature et l’origine de la conscience, et les états de conscience supérieurs. Dans son livre précurseur, Manuel pour un gouvernement parfait, il décrit la façon de résoudre et de prévenir les problèmes sociaux et d’améliorer en profondeur le fonctionnement des gouvernements, grâce à des programmes éducatifs de développement de la conscience et de maîtrise des lois de la nature.

En reconnaissance de ses remarquables accomplissements, le Dr. Hagelin a reçu le prestigieux prix Kilby qui récompense les hommes de science qui, par leurs recherches appliquées dans les domaines de la science et de la technologie, contribuent au progrès de la société. Le prix compare le Dr. Hagelin « aux scientifiques dans la tradition de Einstein, Jeans, Bohr et Eddington. »

Le Dr. Hagelin est actuellement président de l’Union mondiale des scientifiques pour la paix et directeur de l’Institut des sciences, des technologies et des politiques publiques (important groupe de réflexion en science et technologie).

Ashley Deans, Ph.D., docteur en physique, Vice-président exécutif

Ashley Deans, docteur en physique de l’espace, a publié de nombreux articles sur la cosmologie quantique, la physique de l’espace et la sociologie dans des revues de renom à comité de lecture. Il a mené des recherches au Harvard College Observatory, Cambridge, Massachusetts, États-Unis , et au Culham Center for Fusion Energy, Oxfordshire, Grande-Bretagne.

Le Dr Deans a obtenu sa licence en physique avec mention à l’Imperial College de l’Université de Londres, Grande-Bretagne et son doctorat en physique de l’espace au Centre for Research in Earth and Space Science de l’Université de York à Toronto, Canada. Il a reçu une bourse de recherche postdoctorale du National Research Council du Canada. Le Dr Dean est actuellement Associé du Royal College of Science.

En tant que spécialiste de l’éducation, le Dr Dean a été invité à donner dans le monde entier des conférences sur l’éducation fondée sur la conscience, une éducation qui intègre l’approche de la paix fondée sur la conscience. Son livre « Un modèle d’excellence » et les nombreux articles qu’il a publiés décrivent les bienfaits de cette approche. Il a reçu le prix d’excellence de la Fondation d’enseignement Sears-Roebuck et le prix de Campus Leadership pour son livre. Il est actuellement directeur des programmes internationaux de la Fondation David Lynch.

Lieutenant General Vasyl Krutov, Vice President of Expansion

Lt. General Vasyl Krutov has had a distinguished career in the armed forces of Ukraine and has made vital contributions to the field of nonstate security as well. He proposed innovative solutions to the problems of state and national security of Ukraine that contributed to the development of the constitutional state.

As head of the Special Forces unit of the Security Service of Ukraine, Gen. Krutov conducted hundreds of combat operations and special field events. He held the positions of First Deputy Head of the Security Service of Ukraine and of First Deputy Secretary of the National Security and Defense Council of Ukraine. The President of Ukraine awarded him with the order “For Bravery” as well as numerous other awards.

After his retirement, Dr. Krutov founded the International Anti-Terror Unity, a public organization that specializes in countering terrorism and building a national security model that balances both state and nongovernmental components. The IAU is a member of the Forum of NGOs of the Council of Europe.

Dr. Krutov is currently Vice President of the Ukrainian Union of Industrialists and Entrepreneurs. He has developed principles and systems for corporate security implemented in over 40 enterprises associated with this organization.

Dr. Krutov has published more than 100 scientific and 220 academic works on national and state security, international terrorism, maritime piracy, and youth education. He is a Professor and Doctor of Law, an Honored Lawyer of Ukraine, and a recipient of the Excellence in Education Award of Ukraine.

Docteur Tony Nader, M.D., Ph.D., président du bureau

Tony Nader, MD, PhDLe docteur Tony Nader, M.D., Ph.D., est président du bureau de GUSP ainsi que directeur international de Science cognitive et du cerveau.

Le Dr. Nader est une autorité mondiale dans le domaine de la science de la conscience et du cerveau, et notamment dans ses applications à la résolution des conflits et à l’instauration de la paix. Il est également le fondateur et rédacteur en chef du International Journal of Mathematics and Consciousness, et est l’auteur de nombreux ouvrages et articles scientifiques.

Il est diplômé en médecine (M.D.) de l’université américaine de Beyrouth où il a également étudié la médecine interne et la psychiatrie. Il est titulaire d’un doctorat (PH.D.) en sciences cognitives et neurologie de l’Institut de Technologie du Massachusetts (MIT).

Le Dr. Nader a été clinicien et chercheur en neurologie à l’hôpital général du Massachusetts (faculté de médecine de Harvard) et directeur-adjoint au centre de recherche clinique (CRC) du MIT. Il a dirigé plusieurs recherches en neurochimie et en neuroendocrinologie, étudiant notamment les relations entre le régime alimentaire, l’âge, le comportement, le caractère, les influences saisonnières d’une part, et d’autre part l’activité hormonale et celle des neurotransmetteurs ; ses travaux ont porté également sur le rôle des précurseurs des neurotransmetteurs en médecine.

Son intérêt pour le développement du plein potentiel de l’esprit humain l’a conduit à pratiquer la Méditation Transcendantale (MT) et il a rapidement commencé à travailler en relation étroite avec Maharishi Mahesh Yogi, le sage védique qui a introduit la MT. Il a voyagé dans le monde entier durant des années en tant que président international de l’Université Maharishi de Management.

En reconnaissance pour ses accomplissements et sa connaissance profonde de la science védique et de la science moderne, Maharishi a honoré le docteur Nader du titre de « Maharaja Adhiraj Rajaraam » et lui a conféré – en tant que son successeur – la responsabilité de diriger le Pays mondial de la paix, l’organisation qui supervise tout l’héritage de Maharishi au niveau mondial, en terme d’administration, de connaissance et de technologies pratiques.

 

Yukio Hatoyama, docteur en génie industriel

Le Dr Yuko Hatoyama, fut premier ministre du Japon de 2009 à 2010. Il a siégé à la chambre des représentants et a co-fondé avec son frère le parti démocrate du Japon en 1996 dont il a assuré la présidence et le secrétariat et qu’il a mené à la victoire aux élections de 2009.

Le Dr Hatoyama est issu d’une grande famille japonaise de quatre générations de politiciens et d’éducateurs de renom. Son arrière-grand-père était président de la chambre des représentants dans la diète impériale durant les années 1890 et président de l’université Waseda. Son arrière-grand-mère a fondé l’université Kiyoritsu pour les femmes. Son grand-père paternel a créé le parti démocrate et le parti libéral démocrate et a servi son pays comme premier ministre du Japon de 1954 à 1956. Son grand-père maternel a fondé l’entreprise Bridgestone, fabriquant mondial de pneus. Son père fut ministre des Affaires étrangères et son frère ministre de l’Intérieur et de la Communication.

Parmi la longue liste des réalisations du Dr Hatoyama alors qu’il était premier ministre, mentionnons l’importante réduction des dépenses excessives de l’État et des augmentations de financement allouées à l’éducation, la famille, la santé et l’habitat. Il a amélioré les relations avec les autres nations asiatiques dont la Chine et a travaillé à l’établissement de relations plus équitables et transparentes avec les États-Unis. Après avoir quitté sa fonction de premier ministre, il a continué à servir son pays à la chambre des représentants pendant deux ans et a adopté une attitude de principe contre la remise en service des réacteurs nucléaires japonais.

En 2006, le magazine Time a élu le Dr Hatoyama sixième personne la plus influente dans le monde (voir son classement annuel « Time 100 »). Parmi ses nombreuses distinctions le Dr Hatomaya a reçu le prix de Leader du développement durable au Sommet du développement durable de Delhi en 2010 pour ses efforts à lutter contre le réchauffement climatique et à en faire une priorité de son gouvernement.

Le Dr Hatomaya a un doctorat en génie industriel de l’université de Stanford, États-Unis et est un ancien professeur de l’Institut de technologie de Tokyo et de l’université Senshu. Il est actuellement président honoraire et conseiller principal du Groupe énergétique Hoifu Limited.

Rajendra K. Pachauri, docteur en génie industriel et en économie

Le Dr Rajendra K. Pachauri est un spécialiste mondialement connu du domaine des problèmes environnementaux et énergétiques, et de leurs dimensions politiques. Il a été président du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (IPCC) de 2002 à 2015 et sous sa présidence, l’IPCC a reçu le prix Nobel de la paix en 2007 pour sa contribution à l’évaluation du changement climatique et des stratégies de réponse.

Il est vice-président exécutif de l’Institut de l’Énergie et des Ressources (TERI) de New Delhi qu’il a créé et transformé en 35 ans en une organisation de 1200 employés oeuvrant à la recherche et au développement de solutions aux problèmes mondiaux de l’énergie, de l’environnement et des modèles actuels de développement.

Le Dr Pachauri a obtenu un doctorat en génie industriel et en économie de l’Université de Caroline du Nord, États-Unis. Il est l’auteur de plus de 130 articles et de 27 livres, principalement sur le thème de l’économie et de l’environnement. Il a obtenu 25 doctorats honorifiques de différentes universités dans le monde.

Le Dr Pachauri a occupé des postes universitaires dans de nombreux pays. Il a fondé et dirigé l’Institut du Climat et de l’Énergie de l’Université de Yale de 2009 à 2012 puis a été conseiller principal et professeur en techniques de développement durable à Yale. Il est professeur honoraire de l’université de Finlande orientale et recteur de l’Université TERI (New Delhi).
Il siège actuellement dans 15 comités ou conseils d’administration internationaux d’organismes scientifiques sur le changement climatique et l’énergie. Il avait auparavant siégé dans plus de 20 conseils d’administration des plus grandes sociétés d’énergie en Inde.

Parmi les nombreuses distinctions qu’a reçues le Dr Pachauri citons le Padma Vibhushan, la deuxième plus haute décoration civile en Inde pour ses services à la science et au génie civil, des mains du président de l’Inde, la distinction de Chevalier de l’Ordre de l’Etoile d’Italie des mains du président Italien, celle de Commandant de l’Ordre de la Rose Blanche de Finlande des mains premier ministre Finlandais, celle de l’Ordre du Soleil Levant, l’étoile d’or et d’argent, de l’Empereur du Japon, le prix de la Protection du Climat 2008 de l’Agence Américaine de Protection de l’Environnement, le prix U Thant pour avoir favoriser la prise de conscience de l’importance du développement durable pour instaurer la paix de l’Institut U Thant.

En plus de ses nombreuses distinctions et de ses postes universitaires, le Dr Pachauri a conçu et lancé l’initiative Eclairer un milliard de vies en 2005 pour apporter l’électricité dans les régions rurales d’Inde, privées d’énergie. Il est aussi membre fondateur du comité d’honneur de la Fondation Chirac, crée en 2008 par l’ancien Président Jacques Chirac, pour promouvoir la paix mondiale.

Dans son discours d’acceptation du Prix Nobel 2007 au nom de IPCC le Dr Pachauri a déclaré que l’enseignement védique de vasudhaiva kutumbakam, traduit par le monde est ma famille doit guider les efforts mondiaux pour protéger les ressources communes, soutenir la paix et sécuriser notre héritage mondial.

Général José Marti Villamil de la Cadena

Le général José Marti Villamil de la Cadena (retraité) a été vice-ministre de la Défense et secrétaire général du Conseil national de sécurité de l’Équateur. Ancien commandant de brigade, il a été chef d’état-major de l’armée de terre, commandant des forces terrestres sur le théâtre des opérations, chef d’état-major des forces interarmées. Il était également professeur à l’Académie militaire et à l’Institut des hautes études de défense nationale et membre de l’Institut d’études stratégiques de Londres.

En tant que vice-ministre de la Défense de l’Équateur, le général Villamil a lancé le Projet cohérence, qui a permis de tester sur le terrain l’approche de la paix fondée sur la conscience et ses effets sur le long conflit frontalier entre l’Équateur et le Pérou. Il a ensuite co-écrit un article sur le “Projet cohérence,” cohérence dans lequel il a décrit comment 3000 soldats équatoriens pratiquant l’approche de la paix fondée sur la conscience ont mis fin rapidement à l’escalade de ce conflit, ramenant ainsi la paix et améliorant les relations commerciales et diplomatiques entre les deux nations.

Le général Villamil est diplômé du Collège interaméricain de défense, Washington, D.C. Il a ensuite occupé la fonction de chef de la Mission militaire équatorienne et celle de délégué au Conseil interaméricain de défense. Il a obtenu le diplôme de sous-lieutenant de cavalerie de l’École militaire équatorienne Eloy Alfaro en 1962. Il a quitté le service actif en avril 1996 et collabore maintenant au journal El Commercio et au magasine économique Gestion.

S. D. Maksymenko, D.Sc.

Sergiy Dmytrovych Maksymenko, D.Sc., is professor of psychology, Honored Scientist, and Academician of the National Academy of Pedagogical Sciences (NAPS) of Ukraine. He is also Secretary-Academician of the Department of Psychology, Age Physiology and Defectology and director of the G.S. Kostyuk Institute of Psychology at NAPS. He is a member of the International Council of Psychologists (USA); a member of the European Academy of Natural Sciences (FRN. Hannover); and chairman of the Society of Psychologists in Ukraine.

Dr. Maksymenko is the author of approximately 650 scientific publications, including 28 monographs, over 400 scientific papers, 30 course books and 32 textbooks. These include the first Ukrainian textbook, Psychology of Personality, the high school course book General Psychology (published in Russian, Ukrainian and English), and Experimental Psychology, Differential Psychology, Genetic Psychology, Medical Psychology, Pathopsychology, and other books.

Based on theoretical and experimental studies conducted under his guidance, Dr. Maksymenko founded the Ukrainian Scientific School of Genetic Psychology, which implements concepts of developmental and pedagogical instruction. He has supervised 300 Ph.D. theses and 48 doctoral theses.

As a full member (academician) of the International Council of Psychologists (U.S.A., 1991), Dr. Maksymenko coordinates research on the development and use of experimental methods in the field of education and personal development. Among his many awards is the Albert Schweitzer medal of the European Academy of Natural Sciences (Hanover, Germany, 2008).

Guram Chachanidze, D.Sc.

Guram Chachanidze, D.Sc., is president of the International Academy of Sciences of Education Informatization, director of the European Education Center, and an Academician of three educational institutions: the International Academy of Science and Innovation Technologies, the Academy of Georgian Education Sciences, and the International Informatization Academy of the United Nations.

Dr. Chachanidze is a UNESCO expert in the field of language development in cyberspace. He is founder and president of the Georgian Sciences and Society Development Foundation “Intellect” and founder, editor in chief, and publisher of its international scientific journal Intellect.

Dr. Chachanidze is currently a professor at the Georgian Technical University. For many years he was head of the doctoral program and dissertation council at I. Gogebashvili Telavi State University, head of the Department of Informatics at Kutaisi State University, and head of the state exam commission at Sokhumi State University.

Dr. Chachanidze is the recipient of numerous awards and commendations, including an honorary doctorate from Zaman University of Cambodia, the Medal of Honor (since 1998), and the Ukrainian Medal of Yaroslav the Wise. In earlier work at the Tbilisi Metro Department, he was credited with 15 inventions, including intellectual property rights.

Dr. Chachanidze has edited three national mathematics manuals as well as 200 scientific works, guides, etc. in Georgia and internationally. He supervised the implementation of modern systems of management in numerous industrial and governmental settings, including the cities of Tbilisi and Kutaisi and the Ministry of Justice. He has also worked on projects to translate the Georgian constitution and language for the Armenian and Azeri populations. He has been a scientist-consultant for disabled warriors and veterans, and he has organized numerous scientific symposia, including international conferences on peace.

Major-Général Kulwant Singh, Ph.D., U.Y.S.M.

Le Major-Général Kulwant Singh, docteur en défense (retraité) est un vétéran des deux guerres contre le Pakistan (1965 et 1971). Il a commandé deux formations de combat dans des zones de haute altitude très enneigées. Il a combattu le terrorisme au Sri Lanka et en Inde dans des environnements difficiles et souvent hostiles. Il a reçu la médaille Uttam Yudh Sewa (U.Y.S.M.), deuxième plus haute décoration pour officier supérieur durant les opérations au Sri Lanka dans le cadre de la force indienne de maintien de la paix : l’IPKF (Indian Peace Keeping Force).

Le Major-Général Singh a obtenu sa maîtrise et son doctorat en défense à l’Université de Chennai, un diplôme postdoctoral en développement des ressources humaines à Indira Gandhi Open Unviversity, New Delhi et un diplôme postdoctoral en gestion au Regional College of management and technology (RCMT).

Il dirige aujourd’hui un groupe international de généraux et d’experts en défense qui préconisent
la technologie de défense invincible (IDT) pour promouvoir la sécurité nationale et la paix. Il a publié beaucoup d’articles sur la technologie de défense invincible dans de nombreux pays.

Ibrahim (Said) Ibrahim, M.Sc., L.L.M., M.Phil.

M. Ibrahim est un diplomate de carrière et un spécialiste en technologie nucléaire appliquée au désarmement et à la non-prolifération. Il est actuellement agent consulaire à l’ambassade égyptienne à Tokyo. Il a travaillé auparavant au ministère de Affaires Étrangères d’Égypte et comme représentant de son ministère à la Ligue des États Arabes (Caire) et comme membre des Nations Unies. Il a également travaillé à l’Observatoire coopératif sur les programmes de sécurité mondiale aux laboratoires nationaux Sandia, Nouveau Mexique, États-Unis.

M Ibrahim a une maîtrise en ingénierie nucléaire de l’Université du Ghana (2009-2011), une maîtrise en droit et politique nucléaires internationales et comparatives de l’université de Dundee, Écosse (2011) et une maîtrise en science et technologie nucléaires de l’Université de Manchester, Angleterre (2009-2012). Il aussi été membre de la Faculté de mathématiques et de sciences naturelles, département de physique, Université d’Oslo, Norvège, (2012).

Scientifique et diplomate d’avenir, M. Ibrahim a fait partie du Centre James Martin d’études sur la non-prolifération (Next generation initiative). Ce centre est affilié à l’Institut d’études internationales, la plus grande organisation non-gouvernementale des États-Unis qui se focalise sur la sécurité et qui combat la prolifération des armes de destruction massive (WMD). Il a suivi une formation internationale approfondie et a reçu de nombreux prix et distinctions pour ses travaux.

Lieutenant Colonel Gunter Chassé
Vice-President of Military Science

Le lieutenant-colonel Gunter Chassé (retraité) est un officier de carrière qui a servi dans l’armée de l’air allemande et occupé un poste de commandement au sein de la défense aérienne intégrée de l’OTAN. Il a aussi servi dans la défense intérieure allemande, avec des responsabilités territoriales liées à sa spécialisation militaire dans les armes de défense aérienne. Il a été décoré de la Croix honoraire en or des forces armées allemandes

Le colonel Chassé a beaucoup voyagé en Europe, en Afrique, au Moyen Orient, en Inde, en Asie du Sud-Est, en Australie et en Nouvelle-Zélande pour promouvoir la technologie de défense invincible, une technologie fiable et qui a fait ses preuves comme moyen de prévention de la guerre et d’instauration de la sécurité nationale. Il est le fondateur et le directeur de l’institut de défense invincible en Allemagne et l’auteur de nombreuses publications sur la technologie de défense invincible.`

René Raul Drucker Colin, docteur en physiologie

Le docteur René Drucker Colin est chercheur et professeur à l’institut de physiologie cellulaire de l’université autonome nationale du Mexique (UNAM), Mexico, dont il est chercheur émérite.
Il a été président de l’académie mexicaine des sciences de 2000 à 2002.

Il se consacre actuellement à la neuropathologie moléculaire (effets des champs magnétiques, cellules souches adultes, neurophysiologie du sommeil, influence de la nicotine sur la dépression et transplantations dans les maladies neurodégénératives). Il a publié 250 articles scientifiques et a développé des programmes scientifiques pour la radio et la télévision pendant plus de 10 ans et sa recherche et son travail de journaliste ont été reconnus dans le monde entier.

En 2012, le docteur Drucker Colin a reçu la médaille Albert Einstein des sciences de l’Unesco, en Inde, comme ardent défenseur des sciences. Parmi ses nombreuses autres récompenses, citons la bourse de recherche Guggenheim en 1980, la médaille nationale des sciences et des arts en 1987, le prix de la recherche scientifique de l’UNAM en 1988, le prix de la fondation mexicaine de la santé en 1995 et le prix d’excellence médicale du ministère de la Santé en 2000.

Les postes universitaires précédents du Dr Colin incluent celui de chef de département de neuroscience à l’institut de physiologie cellulaire de l’UNAM (1985-1990), de chef de département de physiologie à la la faculté de médecine (1991-2000) et de coordinateur de recherche scientifique (2000-2007).

Le Dr Drucker Colin est devenu psychologue en 1962 à UNAM. Il a obtenu une maîtrise en psychophysiologie (1964) à la Nothern Illinois University, États-Unis et son doctorat en physiologie (1971) à l’université de Saskatchewan, Canada.

Agyeman Badu Akosa, professeur de médecine

Le professeur Agyeman Badu Akosa, docteur en médecine, est directeur exécutif de Healthy Ghana, président du conseil d’administration du Centre de recherche sur la santé de la population africaine et membre du conseil d’administration de ENSIGN, Institut de Santé publique. Il avait occupé auparavant les postes de président de l’association des médecins du Ghana et de directeur du service de santé ghanéen.

Le professeur Akosa est membre de l’Académie ghanéenne des arts et des sciences, de l’association des médecins du Ghana, du Collège royal des pathologistes, du Collège des médecins d’Afrique de l’Ouest et du Collège des médecins du Ghana. Il a reçu la deuxième plus haute distinction du Ghana, celle de Compagnon de l’Ordre de la Volta (CV) pour services rendus au public et à la médecine.

Le professeur Akosa était auparavant consultant en histopathologie et directeur du service de pathologie en Grande-Bretagne et chef du service de Pathologie de l’Ecole de médecine du Ghana.

Sélim el Sayegh, docteur en droit international

Le docteur Sélim el Sayegh est un éducateur mondialement connu et ancien homme politique libanais de premier plan.

Il est actuellement directeur du Centre d’analyse des conflits et de leur résolution (CADMOS) et directeur du programme de master en diplomatie et négociations stratégiques à l’Université de Paris où il a enseigné comme professeur de droit et de relations internationales depuis 1993. Il est également co-fondateur et vice-président de l’Université américaine des relations internationales et de diplomatie de Paris, affiliée à l’université Arcadia, États-Unis depuis 1995. Il a travaillé comme professeur invité dans 25 universités dans le monde, principalement en Chine, en Asie, en Europe, en Amérique du Nord et en Afrique du Nord. Ses principaux domaines de spécialisation sont la résolution des conflits, la négociation, la diplomatie et les questions de développement.

Le docteur el Sayegh a été ministre des Affaires Sociales du Liban de 2009 à 2011 sous le gouvernement Hariri. Il a alors développé des politiques et des stratégies qui ont considérablement accru et enrichi le secteur social au Liban. Il a assuré la mise en place du pacte social et de stratégie nationale pour le développement social libanais. Il a supervisé la mise en œuvre des normes de bonne gouvernance pour les ONG et créé le premier master en gestion des ONG du Moyen Orient. Il a également créé le Centre national de documentation pour l’enfance et a lancé l’initiative des villes amies des enfants dans trois municipalités pilotes. Il a développé des normes pour les maisons de retraite et a établi le programme national d’éradication de la pauvreté, le programme national contre les addictions et a publié le Nahar al Kafif, premier journal hebdomadaire en braille du monde arabe

Le docteur el Sayegh est actuellement conseiller pour le programme de l’Unesco sur le dialogue interculturel et membre du conseil d’administration de la banque mondiale pour les politiques sociales au Moyen Orient et en Afrique du nord (MENA) depuis 2012. En tant qu’éminent conférencier, il est souvent cité dans les médias nationaux et régionaux. Il a reçu de nombreuses nominations et distinctions professionnelles universitaires internationales. Il est l’auteur de multiples publications en français, anglais et arabe.

Le docteur el Sayegh a obtenu son doctorat en droit international à l’Université de Paris en 1992. Il a également obtenu un DEA (M.Phil) en histoire à l’Université de la Sorbonne (Paris 1) et en diplomatie et relations internationales de l’Université Paris-Sud en 1990 et 1989, respectivement.
Il a également obtenu une licence en science politique, en droit et en gestion d’entreprises de différentes universités libanaises.

Hon. Kigyagi Arimpa John, M.Sc.

The Honorable Kigyagi Arimpa John is Senior Presidential Advisor on Environment and Climate Change to the President of the Republic of Uganda. He was a Member of Parliament in Uganda for over 20 years and was recognized as the best-performing MP in the Eighth Parliament by the Africa Leadership Institute Parliamentary Scorecard. He is chairman and managing director of Riverside Farm Ltd., where he was also executive director for 25 years. Mr. Kigyagi holds an M.Sc. in conservation biology from Mbarara University of Science and Technology. He is chair of the International Association of Agiric Students and a member of the Soil Conservation Society of Uganda, the Society for Global Ethics, the Forest Governance Learning Group (Uganda), and the REDD+ Uganda Working Group.

Aftab Ahmad Chattha, Ph.D.

Aftab Ahmad, Ph.D., is founder and president of the National Academy of Young Scientists (NAYS) in Pakistan, where he oversees 3,500 registered members and 200 officials engaged in 15 national and international projects. He is also chairman of the Islamic World Young Scientists Academy; founder and chairman of the Center for Education, Science, and Technology (CEST); vice president of the World Merit Pakistan Council; founder of the Pakistan Stem Cell Society; and chief coordinator and former president of Sciforum Pakistan. Dr. Ahmad earned his M.Phil. and Ph.D. degrees at the School of Biological Sciences, University of the Punjab in Lahore, Pakistan, and conducted postdoctoral research in tissue engineering at Nara Institute of Science and Technology in Japan. He is the author of five books and more than 50 publications in the field of cell and molecular biology. He is also coordinator of international affairs for Technology Times and Tech TV in Pakistan. He has organized and presented at over 50 workshops and 100 seminars and symposia, and was principal organizer of the 2012 National Essay Competition on Science for Peace. Dr. Ahmad’s many awards include the Scientific Exchange Award from the American Association for the Advancement of Science (AAAS); the Young Investigator Award 2009 from the Pakistan Cardiac Society; selection as a Young Scientist Member of the World Economic Forum in 2012; and numerous grants and scholarships for international study and research. He is a Fellow of the Zoological Society of Pakistan and a member of many international scientific societies.

Ricardo Navarro, D.Sc.

Ricardo Navarro founded the Salvadoran Center for Appropriate Technology (CESTA)—El Salvador’s largest environmental NGO—in 1980 to address his country’s acute social and environmental needs following a protracted civil war. As president of CESTA, Dr. Navarro worked in partnership with urban and rural communities to promote community-based strategies for reversing past environmental destruction and preventing future degradation, using a variety of innovative, sustainable technologies. Dr. Navarro has also served as the president of Friends of the Earth International (FOE). These two organizations now work as one (CESTA-FOE) in El Salvador. In 1995 Dr. Navarro received the prestigious Goldman Environmental Prize for his outstanding contributions to sustainable development. He received the Global 500 Environmental Prize in 1997, an award launched in 1987 by the United Nations Environment Programme (UNEP, 1972) to recognize and honor grassroots environmental and humanitarian achievement despite immense social, political and logistical obstacles. Dr. Navarro studied in the USA at Purdue University (Indiana) and completed his D.Sc. in Technology and Human Affairs at Washington University, St. Louis, Missouri. He has authored numerous books and articles, and continues to educate and work with his fellow Salvadorans to address social and ecological challenges. (Photo courtesy of Goldman Environmental Prize.)

Colonel Brian M. Rees, M.D., M.P.H.

Brian Rees, M.D., retired from the US Army Reserve as a colonel after 37 years of commissioned service. A graduate of the US Army War College, he is a veteran of five tours in Iraq and Afghanistan, and spent eight years in hospital commands, including as chief medical officer for the Bagram Theater Internment Facility (home to all Taliban and Al-Qaeda detainees) and as outpatient physician for the detainees at Abu Ghraib prison in 2006 and at Camp Bucca in 2007. He is a member of the Veterans of Foreign Wars (VFW) and the American Legion. Currently he serves as co-chair of Operation Warrior Wellness of the David Lynch Foundation, and as director of TM4Vets, enhancing the availability of the Transcendental Meditation program for veterans and service personnel.

Dr. Rees received his medical degree and master’s degree in public health from Tulane University and is a board certified family physician. He has had his own private practice; after 9/11 he served as a physician in the California state prison system, as well as in the Veterans Administration.

Dr. Rees has researched the application of technologies of consciousness for the reduction of violent conflict, terrorism, and war and builds a case for this approach in his book Terrorism, Retaliation and Victory: Awaken the Soul of America to Defeat Terrorism without Casualties. He has also researched and written about the promotion of soldier resilience and resolution of PTSD, most recently as lead author of two published studies about the effects of Transcendental Meditation practice in resolving posttraumatic stress in Congolese refugees. His most recent book, Detained: Emails and musings from a spiritual journey through Abu Ghraib, Kandahar and other garden spots, was published in 2015. He has also published extensively in military journals and online sources about Invincible Defense Technology and its applications.

Mohd Khalid Naseemi, M.S.

Mr. Mohd Khalid Naseemi is founder and Director-General of the Afghanistan Environmental Society, a leading national organization for environmental protection and sustainable development. He was chief of staff of the National Environmental Protection Agency (NEPA) from 2008 to 2013 and has also worked as a consultant and communication specialist though the Consultancy Services for Building Regulatory Capacity in a World Bank–funded NEPA project. He has participated in more than 40 international conferences on sustainable development and environmental issues in different counties around the world.

Mr. Naseemi has a Master’s degree in Political Science from Islamic Azad University and another Master’s Degree in Environmental Management, as well as a Diploma in Pharmacy. He has had extensive management and leadership experience for more than 15 years in government, NGOs, and CSOs. He is currently a member of the NEPA Civil Society Board and of the Green Environment and Development Organization, a leading NGO.

John Fagan, docteur en biologie moléculaire, en biochimie et en biologie cellulaire. Directeur international en sécurité alimentaire

Le docteur John Fagan est PDG de Global ID Group, une société internationale qui vérifie la pureté, la qualité et le respect de l’environnement de l’alimentation. Il est le principal instigateur de la recherche en biosécurité. Il a effectué des recherches biomédicales pour le US National Institutes of Health examinant les mécanismes moléculaires du processus de formation du cancer. Sa recherche a été publiée dans des revues scientifiques de renom et a reçu des millions de dollars de subvention, notamment celles très prestigieuses du National Institutes of Health Research Career Development. Il a un doctorat en biologie moléculaire, en biochimie et en biologie cellulaire de l’Université Cornell.

Le docteur Fagan est un pionnier dans le développement d’outils innovants de vérification de la pureté et de la durabilité des aliments, dont des tests pour détecter des organismes génétiquement modifiés (OGM) dans les produits alimentaires, le premier programme de certification d’aliments non modifiés génétiquement et un programme novateur de certification du développement durable et éthique de l’agriculture et des industries agro-alimentaires (certification ProTerra). Les leaders industriels et politiques, les scientifiques et le public recherchent son expertise. Il a donné des centaines de conférences dans le monde ces dix dernières années.

Durant ces 17 dernières années, il a été un ardent défenseur de la pureté, de la sûreté et de la valeur nutritionnelle des plantes et de la sécurité alimentaire dans le monde entier. Il a soulevé la question des dangers pour la santé des modifications génétiques, des pesticides et des additifs alimentaires, à l’échelle internationale. Le docteur Fagan a été un précurseur dans le débat scientifique sur les cultures génétiquement modifiées et a soutenu les technologies basées sur l’agro-écologie afin d’assurer une alimentation pure, saine, bonne pour la santé dans le monde entier.